Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Mot de passe perdu?

SEPANG – Malaisie – 2ème manche du championnat du monde d’endurance

SEPANG – Malaisie – 2ème manche du championnat du monde d’endurance
 

2ème manche du championnat du monde d’endurance : Sepang (Malaisie)

Samedi 7 décembre, rendez vous a 18h00 à l’aéroport de Lyon afin de rejoindre mon équipe du Team 202 de la Police Nationale.
21h30 (heure française) , décollage, c’est parti pour un bon nombre d’heure d’avion. Escale a Doubaï … et nous voilà dans la capitale Malaisienne … Kuala Lumpur !

SEPANG

Nous sommes le dimanche 8 décembre et il est 22H30 heure locale, nous venons de prendre 7h de décalage horaire. A la sortie de l’aéroport … choc climatique, il est 23h30, la température extérieur est de 27 degrés et le taux d’humidité dans l’air est complètement dingue, c’est limite oppressant :P
Le temps de récupérer les valises, récupérer les voitures de location et se rendre à l’hôtel … nous sommes lundi 9 décembre, il est 1h du matin et nous n’avons pas mangé :P Un petit restaurant gastronomique local … Mcdo, et au dodo. Il est 3h du matin (20h heure Française) et il est temps d’aller au lit. La nuit va être courte, le réveil est programmé pour 8h :-D

Lundi 9 Décembre 2019 – Installation du box

Après une nuit plutôt courte, nous voilà sur le circuit! L’infrastructure est magnifique, nous cherchons le container avec nos affaires. Nous retrouvons nos caisses au box 2, elles sont toutes là et ont l’air en bon état. Maintenant place au déballage, la mise en place du stand va nous occuper jusqu’à ce soir !

SEPANG

17h, petit tour de piste a pied avec mes coéquipiers afin de visualiser le tracé. Malgré nos efforts pour apprendre le circuit via la console … les dévers et le dénivelé nous surprennent ! :-D C’est bien plus vallonné que ce que l’on pensait. Certains points de repères noté sur mon plan se sont plus là, la mission est d’en trouver d’autres :-) Le tracé est technique, nous allons avoir du boulot au guidon de notre moto !!!
19h00, le soleil se couche sur le mythique circuit Petronas et la température est toujours de 30 degrés, le delta avec ma petite Sibérie est très important, je pense que nous allons souffrir un peu quand il faudra mettre les cuirs.

Mardi 10 Décembre – Contrôle administratif et technique

SEPANG

Il est 9h du matin et il fait déjà trés chaud sur le circuit Malaisien.
Contrôle administratifs, puis de nos affaires de pilotes et enfin de la moto. Tout est conforme, nous voilà prêt pour la pratique demain :P








Mercredi 11 Décembre – Grosse journée de tests

9h –> 16h essais privés
16h30 –> 18h30 essais libres
19h30 –> 21h essais de nuit

9h … le drapeau vert est agité, la piste est ouverte, c’est parti pour les tests privés jusqu’à 16h !
C’est mon coéquipier Johan qui ouvre le bal. Je suis partagé entre excitation et appréhension à l’idée de mettre mes roues sur ce magnifique circuit :P
Johan est très rapide dès le début, il est doué le gosse ;-)

SEPANG

Flo prend le guidon à son tour et a 11h c’est à moi. Premier tour de piste … perturbant :-) La piste est large, les vitesses sont élevées, les points de repères que l’on a noté en faisant notre tour de piste a pied ne sont pas tous juste, je peine a faire tourner la moto, je n’ai pas de grip sur le pneu arrière … mon dieu que c’est difficile.
Petit débrief avec les coéquipiers après le premier run, nous sommes tous d’accord, la fourche est béton et la moto ne tourne pas. On assouplie et on repart tester :-) . 2ème run, ca va déjà mieux, on gagne des secondes par paquet de 3 c’est génial :P Johan à une longueur d’avance niveau chrono, je suis plus proche de Flo. A la fin du 3ème run, nous avons une moto qui commence à être agréable à rouler, même si il est toujours compliqué de trouver du grip sur le pneu arrière.
Il est 14h00 et nos chronos sont les suivants :
- 2.14 pour Johan
- 2.17 pour Flo
- 2.18 pour moi

SEPANG

15h00 … la pluie s’abat sur le circuit Petronas. C’est ce que je redoutais! Moi qui suis un diesel, qui ai besoin de temps et de faire des ronds pour prendre mes marques, l’arrivée de la pluie me fait peur, parce que demain c’est les qualif et j’ai trop peu roulé sur le sec pour le moment. Je garde espoir que ca sèche :-(
Flo rentre au stand et on attend que ça se calme un peu. Mais a 15h30, la direction de course stop les essais a cause de la pluie, la piste est devenue impraticable. Nous avons montés les pneus pluie et nous attendons que ça puisse repartir.

SEPANG

16h30, début des essais libres reportés, la piste est toujours détrempée, nous ne partirons qu’à 17h00 (en pneu pluie bien sur)
J’avais déjà tellement peu de grip sur le sec sur le pneu arrière que ça me fait un peu flipper sous la pluie. De toute manière il va falloir y aller :P
Premier run sous la pluie … comment dire … aucune prise de plaisir, la moto est instable, l’arrière bouge dans tous les sens sur les courbes rapides, je prend des raquettes à l’accel’, je vais juste faire mon possible pour ne pas mettre la moto par terre.
Après analyse du setting avec Flo et Jo, on trouve une solution pour l’amortisseur arrière que l’on testera sur les essais de nuit.

19h30, c’est parti pour les essais de nuit. Jo fait quelques tours, Flo rode les plaquettes pour la course et je prendrais la suite. C’est toujours mouillé même si il s’est arrêté de pleuvoir, et ça a bien du mal a sécher. Me voilà en piste … et c’est sacrément bien éclairé, on dirait le Qatar, je vois comme en plein jour, c’est vraiment magnifique. La moto va beaucoup mieux avec la modification de réglage de l’amortisseur arrière, je me sens bien mieux au guidon et je prend a nouveau plaisir a rouler, c’est rassurant avant les qualifications de demain matin, j’en avais vraiment besoin :-)

SEPANG

21h, le drapeau a damier est agité, retour au box et il est temps d’aller se reposer pour les qualifications de demain. J’ai à mon sens trop peu roulé sur le sec pour partir en qualif comme ça … mais je ne vais pas avoir le choix. STAY STRONG ;-)








Jeudi 12 Décembre … place aux qualifications

Bon ben nous y voilà … sacré challenge.

9h30 c’est moi qui ouvre le bal.

SEPANG

Je pars en piste avec la bande de furieux. La moto va bien, je descend mes chronos fait la veille … pour obtenir un 2’17’1 au passage du damier. Ce chrono ne suffira pas à me qualifier mais j’ai encore la Q2 pour le faire ;-)

10h c’est au tour de Johan de partir en piste. Nous sommes moins inquiet pour lui en ce qui concerne la qualification.
Au premier tour chrono il tape un joli 1’12’8 ce qui le qualifie direct (il est énervant le gosse :P )
10h10 … l’affichage chrono indique « CRASH BIKE 22 T5 – Rider OK ». Chute de Johan au virage 5 … courbe à gauche très rapide et en descente.
Johan va bien, il a une brulure au coude gauche mais rien de cassé.

La moto est ramené au box et là … notre semaine de course va changer ! Une chute dans un virage si rapide ne pouvait que faire du mal à la moto. Et nous ne sommes pas en France, nous n’avons pas pu apporté tout le matériel habituel, nous avons été limité en pièce de rechange par la contenance des caisses.
Le bilan est assez lourd, les deux jantes, la boucle arrière, une fourche et … le seul réservoir 24L qui était bien profilé pour rouler.
Nous ne pouvons pas réparer la moto ! Flo va partir en qualif avec l’autre moto, disposant d’un réservoir différent, plus encombrant et moins agréable pour nos petits gabarit mais nous n’avons pas le choix.

SEPANG

10h30, flo part en qualif avec la deuxième moto. Malgré son amélioration de chrono en 2’15’2, ca ne suffit pas non plus à le qualifier.

Bilan de la Q1 : 1 moto en moins et 2 pilotes non qualifiés. Il faut au minimum 2 pilotes qualifiés pour que la moto puisse prendre le départ samedi.

Petite réunion avec Flo, mon team manager et mon chef de stand … comment envisager la Q2 dans ces conditions ?
Pour nous qualifier, il va falloir se cracher dans les mains et nécessairement prendre des risques en piste … avec la possibilité de chuter a nouveau alors qu’il ne reste qu’une moto. Si je chute en Q2 pour aller chercher une pendule et que je n’arrive pas à qualifier la moto, je prive Flo de sa qualif et l’équipe de prend pas le départ (ça c’est le scénario catastrophe mais il n’est pas exclu que ça puisse arriver). Tout peu aussi très bien se passer, je peux partir en Q2, qualifier la moto sans chuter et que Flo se qualifie aussi (ça c’est le scénario idéal). Ça roulera moins vite cet après midi a cause de la chaleur, nous avons donc plus de chance de réussir a faire le chrono de qualification.

SEPANG

Nous n’avons aucune marge de manoeuvre ! Il va donc falloir réfléchir. Flo a plus de chance que moi de se qualifier car pour le moment il est plus rapide et ça roule plus dans ma qualification que dans la sienne. Je décide donc de ne pas prendre le risque d’aller casser la dernière moto en Q2 et de laisser à Flo la seule moto qu’il nous reste. Il s’agit d’un choix de raison afin de donner à l’équipe toutes ces chances de mettre la Yamaha #22 sur la grille de départ.
Je ne participerais donc pas a la Q2, ce qui implique que quoi qu’il arrive je ne ferais pas la course.
Un choix difficile pour moi, je repartirais surement avec un sentiment d’inachevé, mais l’endurance c’est avant tout un sport d’équipe et je viens de me sacrifier pour l’équipe !
Maintenant il faut croiser les doigts pour que Flo arrive à se qualifier (ce sera mon lot de consolation)

SEPANG

La Q2 des pilotes bleu se passe donc sans moi.
La Q2 des pilotes jaune se passe sans Johan non plus car il est qualifié et un peu blessé, pas la peine d’aller tenter le diable.
15h30, début de la Q2 des pilotes rouge … moment de vérité.
Flo part en piste, une tension énorme règne dans le box et nous avons les yeux rivés sur l’écran de chronos. Mon coéquipier a 20 minutes pour tout donner.
Le pression monte quand a 1 minute du damier il n’est pas encore qualifié. Ses partiels s’allument en vert sur le dernier tour alors que ceux de la moto de tête sont blanc (ce qui signifie que la moto de tête n’est pas en train d’améliorer son chrono alors que c’est le dernier tour). Au passage du damier, flo améliore de quelques dixièmes et se qualifie … pour 1 petit dixième :-)

Mon dieu quel soulagement, c’était juste mais ça passe. Pari gagnant, même si beaucoup j’ai beaucoup de tristesse en moi, je suis fière que la moto puisse être sur la grille de départ samedi.

18h –> 18h45 FREE PRACTICE … auquel nous ne participerons pas, afin de préserver la moto.

La journée forte en émotion s’achève, je suis épuisée !

SEPANG

J’ai besoin de repos.

Demain journée OFF pour les motos, ce sont les voitures qui roulent, nous partons faire la visite de la capitale Malaisienne








Samedi 14 Décembre, Warm Up, Pit Walk et course

9h Début du Warm up … mais encore un fois notre moto restera dans le box afin de ne prendre aucun risque. Johan fera juste 3 tours histoire de voir si tout va bien sur la moto étant donné que c’est lui qui prend le départ

10h, PIT WALK, bien vide avec la pluie qui s’est abattu sur le circuit Malésien !

SEPANG

12h05, début de la procédure de départ, tour de formation, c’est un vrai déluge, on va se faire arroser sur la grille de départ :-(
En place sur la grille, la pluie intensifie encore … je ne vois pas comment la direction de course peut donner le départ !
12h50 Tour de chauffe … et drapeau rouge, il fallait s’y attendre en faite ! La piste est impraticable, les motos rentrent en parc fermé pour une durée … indéterminée !
Les team manager de toutes les équipes sont appelés pour une réunion au sommet :P
Et maintenant on fait quoi :-) On attend que la direction de course estime qu’on peut repartir. Maintenant, nous pouvons affirmer que les 8h de Sepang … ne dureront pas 8h :-P
17h40, la direction de course annonce un RESTART a 18h00. On se prépare, la procédure de départ sera simplifiée et les motos partirons sous safety car.

SEPANG

18h00 Johan part en piste … et je ne l’envie pas vraiment :-S 1h30 de relais pour lui et nous sommes déjà a mi-course. Parti 49ème, nous sommes remonté à la 39ème place du classement général. Mon coéquipier Flo part pour finir la course (ben oui du coup la course n’aura durée que 3h donc au final, je n’aurais pas été d’une grande utilité malgré tout :-P ) Flo s’adapte vite aux conditions de piste et prend un bon rythme … Nous sommes actuellement remonté 35ème du classement général et 10ème de notre catégorie stock ! :-) jusqu’à ce qu’on s’aperçoive sur l’écran chrono que les temps au tour deviennent de plus en plus lents et que la vitesse de pointe a diminuée de 50km/h. Flo rentre au box et nous annonce que la moto est en panne, elle ne dépasse plus les 8000 tours/min (effectivement ça fait un peu light :P ). Notre chef mécanicien Vince rentre la moto au stand, commence de démonter la coque arrière, et puis … se rend compte qu’il ne reste que 20 minutes de course et que la panne peut être compliquée à trouver (surement une panne électrique a cause des conditions météo désastreuses). Nous décidons de refaire partir la moto comme ça pour les dernières minutes de course qu’il reste … avec la possibilité qu’elle s’arrête complètement ! Flo repart en piste et c’est avec beaucoup de stress que l’on scrute l’écran dans le box pour être sure que notre moto passe encore la ligne de chrono.
20h59 … il ne reste qu’un tour, au pire si elle coupe, il poussera jusqu’au damier, il est costaud notre doyen :-)

SEPANG

21h00, le drapeau a damier est sorti sur la Yamaha #7 (Yart) en tête de course, et Flo passe le damier avec une moto qui a autant de puissance qu’un 600 ! Quel soulagement !
Un petit tour d’honneur, et la moto rentre au parc fermé. Nous sommes 41ème du classement général et 15ème de notre catégorie Superstock! Comme au Bol d’or, nous marquons encore quelques points au championnat du monde d’endurance.

Une course que l’on pourra qualifier … d’étrange ! Raccourcie dans un premier temps puis en panne au bout de 2h15 de course … le circuit de Sepang nous laissera de sacrés souvenirs !

Passer le damier était notre objectif, et au vue des conditions, c’est déjà une très belle victoire !



SEPANG


Un énorme merci à toute mon équipe de m’avoir fait vivre une semaine inoubliable sur un des plus beaux circuit du monde ! Et merci à tous mes partenaires et les gens qui me soutiennent, d’avoir rendu cette aventure possible à l’autre bout du globe :-)

Rendez vous fin décembre sur le circuit de Valencia en Espagne, pour une dernière petite course du championnat d’Europe Rehm. Ce sera l’occasion pour moi de rouler avec ma moto et de voir si elle est en état pour la saison prochaine.

Je vous souhaite a tous de très bonnes fêtes de fin d’année et rendez vous en 2020 :-)


SEPANG

  1. Iza Liam12-21-19

    Une belle expérience c’est indéniable ! Cette course effectivement aura été bien étrange et surtout difficile pour tous (humaine et mécanique ) .
    Tu as surtout un bel esprit d’équipe et d’altruisme ! Bravo Amandine ! Respect !
    J’espère que l’Espagne va te permettre de retrouver de « good vibes  » !
    Bonne fêtes de fin d’année .
    Bisous

Leave a Reply to Iza Liam