Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Mot de passe perdu?

Dijon Prenois, course en terres conquises

Dijon Prenois, course en terres conquises
 

Dijon Prenois, reprise de la compétition sur mes terres
A quelques jours de la course, la météo s’annonce capricieuse. On croise les doigts!

Jeudi – Journée de roulage Team performance 55

A 11h, les températures deviennent corrects et la piste est sèche, je décide d’aller faire un essai.
Il y a énormément de vent, en bout de ligne droite je n’arrive pas a tenir la traj, je suis balayé comme une feuille morte sur la piste.
Malgré tout, les chronos restent corrects.
Je retourne en piste a 16h, il y a moins de vent. J’enchaine deux série de 20 minutes avec des pneus complètement morts, 1’29’’ régulier …
Très satisfaite, j’ai hâte de mettre un pneu neuf !

prenois

Vendredi – Essai libre

Il a plut pendant la nuit, c’est tout trempé et il ne fait pas chaud. 11h, c’est sec, je pars faire mon premier essai qui se passe très bien.
à 14h, pour mon deuxième essai, je trouve de très bon lièvre mais le pneu est au bout, je glisse partout, je patine à chaque accel …
Je décide de mettre le pneu neuf pour le dernier essai libre afin qu’il soit rodé pour la qualif de demain matin.
Mon dernier essai me donne le sourire : 1’28’’74

Samedi – Qualifications

1ère qualif le matin bien compliqué avec beaucoup de monde à doubler. Les 1000 m’obligent à retarder mes freinages pour doubler.
J’affiche au transpondeur un petit 1’28’’54 avec pas un tour clair.
Mon coéquipier chutera dans le S des Sablières à sa première qualif. Son chrono retenu avant sa chute : 1’32
On va devoir faire un peu de mécanique avant de manger.
2ème qualif je me retrouve du coup dans la qualif avec les pilotes rapides, très rapides même. Du coup il suffit de choper le bon wagon pour faire une super qualif
L’idéal, serait de faire un 27 histoire d’espérer rouler en finale A.

prenois

J’ai bien briffer mon panneauteur, je veux le chrono et la position à chaque tour, et si je me rapproche du 27, tu me met le gros panneau « GAZZ »
Je fais deux tours un peu dans le trafic et je me retrouve seule, le top pour faire une pendule. Je suis très attentive au panneau. 1er tour rapide en 1’28’’2 … il est accessible le 27 !
Mon panneauteur a bine suivis mes instructions, je vois affiché : 1’28’’1 … puis 1’28’’05 puis 1’28’’05 … et « GAZZ »
Je me concentre et j’enchaine un tour sans erreur. La moto glisse, l’amortisseur arrière d’origine chauffe et j’ai beaucoup de mouvement. J’ai l’avant qui drible au point de corde, je sens même une glisse à l’entrée du double gauche. Sortie du virage de la combe, je regarde le vibreur intérieur de Pouas en restant soudé, et je vois déjà le 27 s’afficher dans ma tête. Il reste 3 minutes de qualif. Arrivé dans la ligne droite, je vois déjà que ce n’est plus un 28 sur mon panneau … je suis super heureuse. 1’27’’9 ! C’est un gros 27 … mais c’est un 27 ;-)
Comment j’ai fais pour sortir ce chrono, j’en sais rien, l’an passé j’étais péniblement en 30 avec la même moto. Aujourd’hui je me sens bien dessus, et j’ai appris à lui faire confiance.

Prenois

Ce qui prouve qu’il n’y a pas besoin de mettre un matos de malade pour faire un beau chrono. Ma moto est d’origine, moteur et partie cycle, jusqu’à l’amortisseur de direction. Aujourd’hui je me dis qu’investir dans un shifter serait un confort ;-)
Après sa chute, mon coéquipier se qualifiera en 1’30 avec un épaule un peu en vrac.
Son chrono ne suffira pas à nous faire partir en finale A, les 1000 devant ont roulé vite ! Nous partirons demain en 3ème position sur le grille.

Dimanche – La course

Après concertation avec Yann, c’est moi qui prendrais le départ.

Nous voilà tous alignés dans cette grande ligne droite. Nous sommes 3ème sur 47.
La drapeau nationale traverse la piste … gaz :)

Prenois

La moto met un peu de temps a démarrer et je perds quelques places. Je suis environ 10ème au premier virage, je m’apprête a doubler quand le pilote devant moi perd l’avant dans le S des sablières et entraine un autre pilote avec lui.

er tour de course et drapeau jaune avec Safety car. Au bout de 2 tours de safety, le drapeau rouge est sorti. Nos motos sont immobilisées en parc fermé en attendant que la direction de course relance un départ.

Au bout de 20 minutes, le parc fermé est rouvert et nous avons 5 minutes pour ressortir de la pit line. Certains choisissent de remettre de l’essence, moi je prend l’option « 5 minutes de couvertures chauffantes ». Les pneus seront tièdes mais c’est toujours ca de gagner.

Une deuxième procédure de départ est mise en place.

A nouveau la traversée du drapeau tricolore et je réalise le holshot!

1ère en bout de ligne droite :-)

Prenois

Je conserve ma 1ère place jusqu’à la première ligne droite ou les 1000 se font un plaisir de doubler facilement.

Je réalise un très bon relais en restant régulière en gros 28, petit 29. Au bout de 7 tours, nous voilà déjà de retour sur les retardataires, ca va pas être simple cette histoire.
Au bout de 45 minutes, ma réserve s’allume, je passe le relais a Yann.
Yann reprend le guidon et roulera 50 minutes. Nous sommes actuellement 2ème en 600 (la première place reste encore accessible) et 5ème au général.

Je reprend la piste, et a peine 2 tours réalisé que je vois une moto par terre dans la montée de la parabolique. Le pilote est derrière les rails de sécurité, mais la moto un peu génante. Une nouvelle procédure de safety car est mise en place. Alors que ca fait 2 tours que je suis sous safety car, le drapeau rouge s’agite à tous les postes. Je ne comprend pas …

Le safety car rentre en pit line et j’aperçois deux motos par terre dans la ligne droite.

Nous voilà a nouveau en parc fermé. Il reste tout juste une heure de course. Si la course repart, la stratégie sera simple, je refais le plein de suite et je termine la course afin de prendre la 1ère place en 600 et un podium au scratch.

Prenois

Malheureusement, au bout de 35 minutes d’attente devant le parc fermé, la décision de la direction de course est de ne pas faire repartir la course.

Visiblement deux pilotes se font percutés dans la ligne droite sous safety car.

Décue de ne pas avoir repris le guidon, nous finissons donc 6ème au scratche et 2ème en catégorie 600.

Nous allons perde un peu de point dans la course au championnat mais ce n’est que partie remise.

Rendez vous à Alcarras

Je souhaite bon rétablissement au 4 pilotes qui ont chutés gravement lors de cette course.

Merci à toute l’équipe O3Z, merci à toute les personnes que j’avais à mes côtés pour l’assistance, merci à full frame pour les photos, merci à tous mes partenaires qui m’aident à rouler, et merci à mon transpondeur de m’avoir fait rêver en affichant un 1’27 »977 sur la feuille des chronos.

See you to … Spain in June …

Leave a Reply