Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Mot de passe perdu?

Dijon Prenois, Une course de guerrier dans un froid glaciale!

Dijon Prenois, Une course de guerrier dans un froid glaciale!
 

Arrivée Mercredi soir sir le circuit, il pleut … ou c’est de la neige fondue, on ne sait pas trop! Ca donne le ton du week end!
L’installation est rapide, on se met vite au chaud!

Jeudi – Roulage Team Performance 55

Il pleut, il fait froid … une météo normale pour un mois de novembre !
Je passe la matinée avec ma coéquipière … dans le box! On s’occupe, on nettoye les motos, pas questions de mettre le nez dehors, c’est trempé, il fait super froid, c’est un coup a rencontrer des plaques de verglas :P
On joue la sécurité, il n’y a rien a gagner, tout à perdre, alors on roulera cet après midi si les températures dépassent les 6 degrés !

Prenois

Et ca sèche, magnifique, nous allons pouvoir rouler sur du sec. Il ne fait pas chaud, mais on ne peut pas tout avoir. Je pars avec ma coéquipière, pour que l’on puisse rouler un peu ensemble. La fin de journée se passe bien, de bonnes sensations sur la moto malgrès le froid. Demain commence les premiers essais!

Vendredi – Essais libres

La piste est trempée, j’ai deux essais, j’attends de voir si la piste va sécher.
Et par miracle, ca sèche! Les traj sont sèches, c’est top, je pars en pneus rainurés. Je fais 5 tours et il se remet a pleuvoir, quelques gouttes seulement! Bon je ne suis pas en sucre, je reste sur la piste. Les commissaires sortent le drapeau blanc a croix rouge, il pleut vraiment. Arrivée dans Pouas, j’aperçois le drapeau du changement d’adhérence, la piste est blanche … il grêle! je rentre sur des oeufs, a 20km/h! La grêle ca frite même a travers le cuir! La piste est a nouveau trempée.
Fin de journée de pars pour mon deuxième essais. Les traj ont a nouveaux séchées. Je repars en rainurés, arrivée en pit line, il se remet a pleuvoir, je fais deux tours et c’est le déluge … fin de la journée et fin des essais, j’espère que ca sera mieux demain …

Prenois

Samedi – Qualif et 1ère manche course de vitesse.

Il a plus toute la nuit, il fait tout juste 4 degrés, on ne se pose pas de question, ce sera pneu pluie pour toute la journée visiblement.
Je pars pour ma qualif en vitesse, et mon chrono me qualifié 6ème ligne, 17ème sur 40!
Plutôt satisfaite, je pars en qualif d’endurance assez confiante.
Je me qualifie 12ème en endurance … et 2ème 600 !
Lors de la deuxième qualif d’endurance, je réalise le 7ème temps de ma qualif, ce qui nous permettra de partir dans le top 10 pour la course.

La course de vitesse.

Placée 6ème ligne, je suis pile poil en plein milieu du paquet.
Je fixe le feu rouge et … il passe à l’orange! Certains partent, certains attendent, un vrai bordel. On finit par tous partir mais la procédure de départ était foireuse! Je fais un tour espérant voir un drapeau rouge pour recommencer une vraie procédure mais rien. La drapeau vert nous est présenté dans la ligne droite! J’ai perdu 20 places, je suis dégoutée! Au second tour, la direction de course nous arrete, il était temps … il y a eu un faux départ ! Sans déconner …
Nous reprenons nos places respectives et le feux passe au vert … comme il le faut!
Cette fois c’est la guerre :)

Prenois

Arrivée en bout de ligne droite je me retrouve un peu trop à l’extérieur et je me fais un peu poussé. Je perds quelques places.
Toujours en pneus pluie, la piste commence a sécher et la moto bouge beaucoup sur les parties sèches. Je passe le damier à la 19ème place, très contente d’avoir accrochée le groupe du milieu de grille ;)

Demain je partirais donc en deuxième manche de vitesse à la 19ème place, 7ème ligne :)

Dimanche – deuxième manche de vitesse et endurance

Prenois

7h du matin, on prend la température de piste, c’est gris, il ne pleut pas, la piste est trempée et il fait froid.

La moto de Claire est montée en pneus pluie, la mienne en pneus raynurés.
On ne sait toujours pas qui prend le départ, on prendra une décision à 15 minutes du départ suivant l’état de la piste.
On part a pied dans Pouas, et c’est hors de question que je parte en raynurés, c’est beaucoup trop mouillé, c’est Claire qui prendra le départ.
Oui mais voilà, c’était pas prévu, Claire n’a jamais pris de départ, ben … y’a un début a tout.
Je la sens un peu angoissée à l’idée de prendre le départ ! Un peu … en faite non, elle a l’air terrorisée :P
Les consignes sont simples, part comme a un feu rouge et ca se passera bien ;)
Fait comme si tu allais chercher le pain ;)

Nous sommes positionnées 8 ème sur 40 sur cette grille de départ.
Claire aura un essai lors du départ pour les deux tours de chauffe.
Le drapeau Français traverse la grille de départ et c’est parti pour 4h de course. Claire fait un beau départ, y’a plus qu’à ;)
Au bout de quelques tours les pénalités s’appliquent et nous redescendons aux alentours de la 20ème place.
Claire fait un bon relais avec une belle remontée. Je reprend le guidon au bout d’une heure de course à la 13ème place.

Je pars 15ème, en pneus raynurés mais je ne suis pas super confiante. Le pilote le plus rapide en course est montés en pneus Wet, le genre de pneus qu’on a jamais!
Les premiers tours sont difficiles, c’est encore trempés dans Pouas, c’est difficile de réaccélérer, ca glisse beaucoup, il faut être vigilante.
Au bout de 40 minutes, j’arrive enfin a trouver des trajectoires sèches, et j’accélère le rythme.
1h que je suis en piste, nous sommes remontés 5ème ;) et la réserve s’allume. Dommage je commençais à m’amuser, je repasse le guidon a ma coéquipière.

Claire repart en pneu raynurés mais la piste est encore un peu piégeuse, je suis un peu inquiète!
Il reste 1h30 de course, Claire va faire un petit relais et je terminerais la course (au moment de prendre cette décision, j’ai juste oublié que j’ai la course de vitesse juste après)
Claire rentre, nous sommes 12ème, je repars pour un dernier relais et normalement passer le damier.
J’ai un bon rythme, mais le ciel se couvre et … il se met a pleuvoir, dans Pouas et dans la parabolique.
Il pleut, un peu, pas assez pour mouillé la piste, assez pour faire peur et empêcher les grosses accél.
Je roule 10 minutes sous une petite pluie et je me fais 4 frayeurs de suite, sur 4 accél, 4 pertes de l’arrière.
Je regarde un peu les montes de pneus des pilotes autour de moi, il y en a en pneu pluie, des raynurés, des slick et des wet … bref personne n’a la même chose.
Le ciel est vraiment très gris, j’ai peur que la pluie s’intensifie, je préfère rentrer mettre les pneus pluie pour la sécurité.

Claire repart 5 tours en piste le temps que l’on monte mes pneus pluie. Je repars en piste en pneu pluie pour 20 minutes de course.
Au bout de deux tours, le vent chasse les nuage, laissant place a un joli ciel bleu … quelle galère. La piste va etre sèche dans 5 minutes.
Il reste 15 minutes de course et me voilà en pneus pluie sur du sec. je tente de roulé comme avec des pneus slick mais rien a faire, ca bouge trop, j’ai l’impression que je vais croiser a chaque freinage et perdre l’arrière à chaque accélération. Je galère, je perd du temps mais j’ai pas le choix. A 3 minutes du damier, je me souviens que j’ai que course de vitesse juste après et que du coup il va falloir que je change mes pneus. Je rentre pour laisser Claire passer le damier, à la 12ème place.
Pendant ce temps, c’est la course dans le box pour me remettre les pneus raynurés pour la course de vitesse.

Mes pneus pluies sont foutus, je les ai tués en l’espace d’un quart d’heure :(

Les pneus raynurés sont remontés, je repars en piste illico pour m’aligner sur la grille de vitesse, il était moins une.
Une course enfin sur du vrai sec, on va pouvoir enfin se lacher.
Je suis placé 17ème sur 40.
J’attends que le feu vert s’allume et gazzz, c’est la guerre. Tout le monde est complétement déchainés, c’est la première fois qu’on roule sur une piste complétement sèche!
En bout de ligne droite, la piste est trop petite pour laisser passer 40 pilotes, il faut se faufiler dans des trous de souris.
Je me retrouve dans un groupe de 5 pilotes, je double a tous les tours pour me trouver en tête de ce petit groupe. J’ai plus personne devant moi, je vais pouvoir attaqué un tour rapide et m’échapper.

Et la c’est le drâme!

J’arrive dans el S des sablières, pas franchement plus vite que d’habitude et je perd l’avant au changement d’angle, a gauche.
Chute incompréhensible … je suis passé au même endroit que d’habitude, pas plus vite …
La course sera arreter par un drapeau rouge parce que trop de pilotes tombent dans el S des sablières.
Nous rentrons a 5 dans la dépanneuse, et aucun pilotes de comprend pourquoi il est tombé.
Par contre en descendant la moto de la benne, la première chose que je comprend, c’est qu’il va y avoir du boulot pour les réparations.
Moi, j’ai juste glissé, donc pas grand chose mis a part une combinaison encore plus rappée et trouée.
La moto, elle a glissée, et fait un tonneau arrivé dans le bac.

J’ai tout un poly HS, des protection de carters a changer, et tout un train avant a contrôler.
Un peu de boulot pour les 3 prochaines semaines.
Sachant que la prochaine course se déroule en Alsace le 30 Juin, il ne va pas falloir chômer!

Le bilan du week end plutôt positif malgrès la chute lors de la dernière course.
Revanche sur le circuit de l’anneau du Rhin fin Juin ;)
Merci à tous mes partenaires, et un grand merci a Jean Xavier et Jean Baptiste pour s’être improvisé Mécanicien lors de la course d’endurance ;)

  1. faqra06-13-13

    Bonjour Amandine,

    Vraiment tu fais de bons commentaires sur ta page, c’est un plaisir de te lire si plus de pilotes pouvaient faire les même commentaires ce serai bien ………Vas tu faire la course O3Z sur Pau Arnos ?? Bonne mécanique et me^me si tu as pris une pelle tu as bien joué et ton commentaire efface tout

Leave a Reply